Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Delicious

Jacques Laurin jongle avec...
Vider son sac
Vider son sac

Le soir, en arrivant à la maison, on vide ses poches et la petite monnaie, on la dépose souvent dans une tirelire.

Vider une vieille querelle, c'est régler, résoudre une dispute, un désaccord qui traîne depuis longtemps.

Vider son coeur, c'est s'épancher, c'est soulager sa peine. Trouvez la bonne personne qui saura vous écouter. Cela vous calmera.

Il ne faut pas confondre le vidangeur qui est la personne qui fait la vidange des fosses d'aisance et l'éboueur qui est la personne chargée de ramasser les ordures ménagères et non de « ramasser les vidanges » puisqu'il n'y a pas de vidanges dans les rues.

Au garage, cependant, on fait la vidange du réservoir d'huile de la voiture, c'est-à-dire qu'on vide la vieille huile et on la remplace par de la nouvelle. Au garage, c'est bien connu, on fait vidange et graissage.

Le punching bag dans les gymnases où l'on s'entraîne à la boxe s'appelle aussi, tout simplement un sac de sable.

Si vous vous lancez en affaires, je souhaite le succès de votre entreprise et vous pourrez dire : l'affaire est dans le sac!

Accueil Salle de jeux Origines des expressions Jacques Laurin Extra Achetez la trousse
Flash requis
Téléchargement du plugiciel flash Nous joindreAvis légal Crédits