Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Delicious

Jacques Laurin jongle avec...
Avoir / Donner carte blanche
Avoir / Donner carte blanche

Il y a des gens qui aiment toujours brouiller les cartes, qui aiment compliquer les affaires. Ces gens-là, il faut les éviter!

Quand les affaires vont mal, les commerces doivent souvent déclarer faillite. Le propriétaire doit jouer sa dernière carte, c’est-à-dire tenter sa dernière chance pour sauver son commerce. Dans ces moments difficiles, plusieurs perdent la carte, pardon perdent le Nord, ils s’affolent, ils perdent la tête. Il y a de quoi! Mais il est toujours préférable de jouer cartes sur table, de jouer franchement, c’est la meilleure façon de s’en sortir honorablement.

Les gens d’affaires aiment se rencontrer au restaurant. Certains préfèrent manger à la carte, c’est-à-dire, qu’ils choisissent ce qu’ils veulent sur la carte. D’autres préfèrent prendre le menu qui est à prix fixe. Ils demandent aussi au garçon d’apporter la carte des vins et non « la liste des vins » qui est un anglicisme.

Dans le monde des affaires, on fait beaucoup de chèques. Ne dites pas « un blanc de chèque »! Dites tout simplement un chèque. Soyez prudent quand il s’agit de chèques en blanc. Un chèque en blanc est un chèque signé, mais sans indiquer la somme. On ne donne pas un chèque en blanc au premier venu! Vous risquez des nuits blanches, des nuits sans sommeil, ce que je ne vous souhaite pas!

Accueil Salle de jeux Origines des expressions Jacques Laurin Extra Achetez la trousse
Flash requis
Téléchargement du plugiciel flash Nous joindreAvis légal Crédits